Vers des services financiers plus résilients

  • Services financiers
  • Solutions
  • Anna Mazzone
  • 2022
01 août 2022

The road to resilience in financial services

Dans un monde où les disruptions, les cybermenaces et les concurrents agiles sont partout, les institutions financières doivent savoir faire preuve de résilience opérationnelle, condition sine qua non pour fournir des services digitaux robustes à leurs clients. Rien d’étonnant donc à ce que les organisations visionnaires aient pris le pas sur leurs concurrents en anticipant les besoins en matière de résilience bien avant la publication par les régulateurs des nouvelles règles portant sur la résilience opérationnelle, entrées en vigueur plus tôt cette année. 

La résilience s’acquiert au fil du temps et va au-delà de la simple conformité aux nouvelles réglementations. La pandémie mondiale a notamment mis à rude épreuve les projets de résilience des entreprises. Les récents événements en Ukraine n’ont fait que souligner l’importance de la mise en place d’un programme de résilience. Celui-ci ne doit pas se résumer à une liste à cocher afin d’avoir un impact positif sur votre entreprise et les personnes auxquelles elle propose ses services.

Lors du 9e Sommet annuel consacré à la résilience opérationnelle des services financiers, j’ai participé à une table ronde réunissant des responsables des risques et de la résilience de grandes banques. Cette conférence avait pour objectif l’étude des tendances et l’identification des bonnes pratiques qui mènent à la réussite.

Gestion des risques liés aux tiers 

Aujourd’hui, la résilience opérationnelle des entreprises n’échappe pas à l’œil vigilant des organismes de réglementation et certaines sont déjà bien avancées dans leur programme de transformation digitale. En d’autres termes, les réglementations encouragent les entreprises à éliminer les silos et à construire un écosystème digital interconnecté, un exercice qui leur est déjà imposé par des exigences client toujours plus élevées en matière niveaux de service.  

Mais lorsque les entreprises doivent gérer des réseaux tiers et fournisseur tentaculaires, la mise en place d’un écosystème digital interconnecté n’est pas une mince affaire. Ce réseau tiers représente non seulement un défi en matière de connectivité, mais aussi l’un des plus grands risques actuels encourus par les services financiers. Et bien entendu, il a un impact sur la résilience opérationnelle et les critères ESG (Environmental, Social, and Governance). Ne dit-on pas que la solidité d’une chaîne dépend de son maillon le plus faible ? La majeure partie des émissions de carbone du secteur bancaire étant émises par son réseau de fournisseurs, les établissements doivent opter pour un modèle d’exploitation résilient leur permettant de fixer la date de leur neutralité carbone, d’établir une fidélité durable et d’agir avec intégrité.

Pour atteindre leurs objectifs, les entreprises doivent s’allier avec des partenaires technologiques qui les accompagnent dans leur parcours de transformation digitale et facilitent la mise en place d’un environnement commercial intégré. Ainsi, le choix du bon partenaire est facilité et vous assurez le respect des critères ESG dans l’ensemble de votre réseau tiers tout en surveillant ses activités. Les évaluations annuelles ne suffisent plus. L’heure est venue de connecter les sources de données, d’examiner et de noter fréquemment les risques et les critères ESG et d’éviter le risque d’atteinte à la réputation. 

Création d’une vue en temps réel

Les entreprises qui envisagent la technologie comme un moteur essentiel, mais aussi comme un facteur de risque, ont un avantage en matière de résilience dans l’ensemble de leurs opérations business. L’accélération de la digitalisation et de l’automatisation à l’échelle de l’entreprise vous permet de créer des workflows sophistiqués et de surveiller les risques opérationnels en continu et en temps réel, et donc d’assurer une réponse solide et multiservice aux événements. Lorsque la digitalisation d’un service d’entreprise important (IBS, Important Business Service) est réussie, et inclut notamment la connexion des tiers, le service en question gagne en compétitivité, en résilience et en durabilité auprès de ses utilisateurs. L’expérience client et employé s’en trouve par conséquent améliorée.

Pourtant, malgré tous leurs efforts, certaines entreprises peinent à définir des tolérances d’impact. Et si la Bank of England (la banque centrale du Royaume-Uni) devrait bientôt se lancer dans des discussions houleuses sur la résilience opérationnelle avec les établissements financiers, ceux-ci doivent désormais aller plus loin. En effet, il leur faut à présent justifier leurs conclusions et prouver que leur niveau de tolérance permet de protéger leurs clients en cas de disruption.

Lors du Sommet, la nécessité d’une vue en temps réel afin d’atteindre et de démontrer la résilience opérationnelle est apparue comme une évidence. Réjouissons-nous, cet objectif est tout à fait possible à atteindre. Pour mener à bien cette opération, il faut procéder à un grand nettoyage des données qui permet d’en améliorer la qualité. D’après moi, il s’agit du principal défi qui attend le secteur au cours des dix prochaines années. Ici, l’acquisition de la technologie et des outils appropriés constitue une première étape efficace. Ainsi, les institutions peuvent réunir des informations fiables et les utiliser pour cartographier, suivre et surveiller les tolérances d’impact, et donc, garantir une résilience durable.

Connexion de votre écosystème digital

Pour résumer, la résilience opérationnelle nécessite une vue unique et exhaustive de toutes les activités. Mais dans les faits, la plupart des entreprises utilisent encore de nombreuses solutions ponctuelles qui entravent le partage libre des informations. Et avec l’arrivée prochaine de la directive CSRD (Corporate Sustainability Reporting Directive), les entreprises devront bientôt présenter une piste d’audit de bout en bout dans leurs environnements hybrides.

Le besoin de collaboration n’a donc jamais été aussi important. L’unification de votre écosystème technologique sur une plateforme unique offre une réponse coordonnée et proactive aux incidents. Grâce à la vue en temps réel, vous surveillez les activités de l’ensemble de votre écosystème, y compris celles de votre réseau tiers. Bien entendu, il s’agit là d’un avantage conséquent pour attirer les investisseurs et concevoir des opérations durables, mais cela constitue aussi le fondement de la résilience opérationnelle dans un monde imprévisible. Ainsi, votre entreprise protège les personnes auxquelles elle propose ses services. 

Découvrez comment votre banque peut anticiper la prochaine vague de disruption grâce à des informations essentielles dans cet ebook.

Plus de témoignages :
Des services bancaires réactifs aux risques
L’avenir des expériences bancaires
Services financiers : quelle est la prochaine étape ?

Rubriques

  • World Forum Paris : l’extraordinaire dynamisme du Digital français
    Événements
    World Forum Paris : l’extraordinaire dynamisme du Digital français
    Si vous n'étiez pas avec nous pour le ServiceNow World Forum Paris, voici une sommaire pour vous rattraper.
  • ServiceNow et Zoom : l’intégration qui assure une expérience exceptionnelle
    Expérience des employés
    ServiceNow et Zoom : l’intégration qui assure une expérience exceptionnelle
    Notre engagement envers nos clients nous amène à innover sans cesse pour créer des expériences exceptionnelles qui font avancer le monde. Voici comment.
  • l’innovation est un impératif pour la direction
    Gestion de l’IT
    Enquête: l’innovation est un impératif pour la direction
    « Il est certain que ceux qui adoptent une culture d’innovation et de transformation digitale auront plus de chances de réussir. » En savoir plus.

À venir

  •  Quels éléments font qu’une entreprise est agile ? Les étapes clés d’une transformation agile réussie
    Cyber-sécurité et risques
    Quels éléments font qu’une entreprise est agile? Les étapes clés d’une transformation agile réussie
  • Voici Yannis, le directeur général de ServiceNow France, pour qui raison d’être et diversité sont les priorités
    Cyber-sécurité et risques
    Les innovations digitales des DSI ont-elles favorisé l'agilité en entreprise ?
  • Voici Yannis, le directeur général de ServiceNow France, pour qui raison d’être et diversité sont les priorités
    Cyber-sécurité et risques
    Pourquoi le leadership agile devrait être votre priorité

Année