Le DevOps, c’est quoi ?

Le DevOps est une méthode assez récente et innovante de création et de livraison de logiciels de qualité.

Ce terme combine les dernières étapes du développement logiciel et des opérations technologiques, parce que le DevOps consiste à éliminer les silos et à rassembler les activités de développement et des opérations.

Depuis son émergence il y a plus de dix ans, le DevOps a beaucoup évolué. À l’origine, il est né parce que des administrateurs système souhaitaient suivre des équipes de développement produit agile plus efficaces qui créaient des logiciels prêts à passer en production plus fréquemment. Les équipes devenaient plus performantes dans la livraison de logiciels, mais des goulets d’étranglement persistaient dans le reste de la chaîne de valeur, dans des domaines tels que la planification en amont et le déploiement et la gestion des systèmes en production. À cette époque, et c’est encore vrai pour de nombreuses entreprises aujourd’hui, ces goulots d’étranglement étaient sources de frictions entre les équipes de développement et des opérations. Créé par Andrew Clay Shafer et Patrick en 2008, le terme DevOps a été consacré dès 2009 avec l’organisation du tout premier événement DevOpsDays en Belgique.

L’implémentation du DevOps n’est pas qu’une question d’outils ; elle touche aussi à la façon dont les collaborateurs travaillent et aux processus qu’ils utilisent. Le DevOps met fin au cloisonnement historique des équipes d’ingénierie qui créent une application ou service et des équipes en charge d’exécuter cette application ou ce service en production. Les processus et le travail sont alignés sur l’ensemble du cycle de vie des produits et services, ainsi que sur tout ce qui est nécessaire à leur livraison et à leur fonctionnement.

Dans l’idéal, une seule équipe doit gérer l’ensemble des aspects du service, y compris les fonctions de sécurité et de test. Si les plus grandes entreprises peuvent maintenir un certain niveau de spécialisation fonctionnelle, il est essentiel que le processus et la communication soient centrés sur la livraison de bout en bout de l’ensemble du service. Cette vision centrée sur le produit peut être basée sur quelque chose d’aussi simple qu’un micro-service ou un ensemble plus complexe de livrables formant une mise en production (ce qui est généralement déterminé par le contexte et le client final). Au fil du temps, l’objectif est de continuer à apporter des modifications mineures et à itérer plus rapidement.

Les nouveaux processus et équipes exploitent autant que possible l’automatisation et des technologies qui facilitent la connexion de bout en bout du cycle de vie des produits, ce qui inclut la fameuse boucle de rétroaction entre le client et l’équipe.

Le DevOps est important, dans la mesure où il peut aider une entreprise à se différencier de ses concurrents en répondant plus rapidement aux demandes des différentes équipes métiers. Le DevOps est une façon nouvelle et améliorée de concevoir des logiciels en s’appuyant sur une collaboration améliorée de bout en bout, non seulement entre les équipes de développement et des opérations, mais aussi avec des fonctions telles que la sécurité (on parle parfois de DevSecOps), les tests (assurance qualité ou QA), le contrôle des versions, avec des capacités de collaboration inter-équipes (ChatOps par ex.). Le DevOps contribue à l’amélioration des produits logiciels et des implémentations.

À la base, le DevOps est une bonne pratique. Il a été conçu sur le principe selon lequel les entreprises qui fournissent des services et des applications sont plus performantes lorsque les équipes de développement logiciel collaborent réellement et travaillent selon un processus d’intégration continue/livraison continue (CI/CD). Cela signifie qu’à la fin de chaque itération, quelle que soit sa durée de celle-ci, le logiciel doit être prêt à passer en production, même s’il n’est pas systématiquement déployé en production au final.

Les grandes entreprises entreprennent des transformations DevOps afin de résoudre un problème courant et fondamental dans le domaine de la création de logiciels d’entreprise. Pour créer de nouveaux logiciels, les développeurs écrivent du code et le testent dans un environnement de développeur hors ligne dans lequel ils sont en mesure de résoudre les bogues, d’ajuster le code et d’affiner les critères sans risque pour leur entreprise, administration, établissement d’enseignement ou organisme médical.

Cependant, au moment de déployer le nouveau logiciel ou code en environnement réel, des problèmes surviennent du fait que l’environnement de test n’est pas identique à un environnement de production qui évolue continuellement. Avec des brûlures d’estomac ou des soucis à la clé. Les incidents survenant au moment du déploiement peuvent provoquer des problèmes coûteux en termes de temps et d’argent. Par le passé, ce problème était aggravé par le fait que de nombreuses modifications étaient apportées dans le cadre de déploiements peu fréquents.

Les équipes des opérations ont la responsabilité de garantir la fiabilité de l’exécution des produits en productions, en mettant en œuvre les bons contrôles pour assurer leur déploiement. Dans ce contexte, des frictions peuvent survenir entre l’équipes des opérations et celle du développement qui tente d’itérer et d’envoyer leurs changements de code en production aussi vite que possible.

Un pipeline de livraison basé sur le DevOps vise à ce que les équipes de développeurs et des opérations :

  • Travaillent mieux ensemble

  • Pensent et agissent sur la même longueur d’onde

  • Éliminent les barrières et structures cloisonnées

  • Partagent les responsabilités

  • Se concentrent sur l’assurance qualité, le contrôle des versions, la gestion des configurations et des mises en production dans le cadre d’une activité de livraison continue connectée (chaîne de valeur)

En intégrant les équipes de développement et des opérations et en renforçant l’automatisation, les entreprises peuvent améliorer la collaboration, la culture du travail et la productivité au sein de leurs équipes. L’intégration du DevOps s’appuie sur l’automatisation des infrastructures et des workflows pour permettre la livraison continue des applications en production et la mesure continue des performances applicatives.

L’automatisation est une bonne pratique essentielle des entreprises qui choisissent de déployer un modèle DevOps. Nous vous recommandons d’automatiser autant de tâches que possible, en particulier les suivantes :

  • Tests fonctionnels, utilisateur et de sécurité

  • Workflows, y compris les différentes phases de développement et mises en production

  • Implémentations et modifications apportées aux infrastructures

  • Validation des modifications apportées à la gestion des configurations

Le DevOps offre un avantage concurrentiel important avec des fonctions de code automatisées qui interviennent tout au long du cycle de vie du développement logiciel. Cependant, cette automatisation n’est possible qu’à condition que les équipes soient informées de l’existence des options d’automatisation et que l’automatisation de fonctions auparavant manuelles (à l’instar de la gestion des changements ITIL) se poursuive. L’automatisation peut améliorer considérablement l’expérience des développeurs en les libérant des tâches administratives.

Gestion des changements et des mises en production - ServiceNow

Une autre bonne pratique liée au DevOps consiste pour les développeurs à coder les logiciels par petits blocs qui peuvent être intégrés, testés, surveillés et déployés en quelques heures. Cette bonne pratique représente une amélioration par rapport à l’ancienne pratique qui voyait les développeurs consacrer des semaines, voire des mois, à écrire et tester des volumes conséquents de code de logiciel. Les équipes de développement sont désormais plus en mesure de répondre aux besoins du business et les risques d’une panne majeure provoquée par une mise en production incluant un grand nombre de modifications sont moins importants. De même, il est plus facile d’annuler une modification mineure si un problème survient en production. Cette bonne pratique s’applique que vous utilisiez de nouvelles technologies basées sur le cloud ou des infrastructures plus traditionnelles.

Tous les projets ne peuvent pas être livrés par petits blocs ; parfois, il reste plus logique de regrouper les modifications dans des mises en productions plus importantes ou moins fréquentes, dans un cycle de vie DevOps plus important. Cependant, les équipes DevOps se fondent sur l’hypothèse que leur code est instantanément déployable.

Si la majeure partie des entreprises ont acquis une grande expérience dans le développement agile et ont investi dans le DevOps, d’autres continuent d’estimer que le DevOps n’a pas encore atteint la maturité suffisante pour être déployé dans de plus grandes structures. Cela s’explique par plusieurs facteurs, y compris le besoin d’apporter des changements importants dans l’organisation des collaborateurs, des processus et des technologies que peut impliquer l’adoption de la démarche DevOps. Autre facteur important : le fait que la quasi-totalité des grandes entreprises sont soumises à un large éventail de réglementations, notamment lorsque les systèmes qu’elles développent exploitent des données financières, des informations personnelles identifiables ou des données de santé. L’environnement réglementaire des grandes entreprises explique que celles-ci doivent mettre en place des systèmes de contrôle solides sur leurs opérations IT pour le lancement de leurs mises à jour applicatives. Basés initialement sur des processus manuels, ces contrôles peuvent être automatisés.

Plus les implémentations DevOps se développeront, et avec elles l’expérience et l’automatisation, plus le DevOps sera utilisé pour résoudre des problèmes business du monde réel. Et lorsque les collaborateurs seront en mesure d’équilibrer vitesse et agilité avec réglementations et contrôle, elles seront prêtes à créer de toutes nouvelles fonctionnalités logicielles. Le succès des pratiques DevOps s’appuie sur l’appréciation de cette réalité : elle peut renforcer la productivité des personnes, en permettant aux systèmes « planifier, créer, exécuter » d’être plus efficaces.

Vous pouvez généraliser efficacement la méthodologie DevOps dans votre entreprise, en éliminant le risque d’agir trop vite et en limitant les frictions entre les équipes du développement et des opérations IT. Les grandes entreprises qui s’appuient sur des contrôles robustes pour assurer la continuité de leurs activités peuvent faire appel à des technologies émergentes telles que la gestion des flux de valeur (VSM) pour les aider dans cette transition.

Cycle de vie DevOps - ServiceNow

Une équipe DevOps bien rodée itère rapidement et offre des avantages évidents : des mises en production logicielles plus petites et fréquentes livrées dans les temps ou en avance, avec à la clé moins de problèmes en production. Même lorsque des bogues sont détectés dans la phase de production, ils sont corrigés plus rapidement, et l’équipe apprend et s’améliore en exploitant les données disponibles à travers la collaboration et la gestion des flux de valeur.

Une équipe DevOps performante est capable de déployer du code beaucoup plus rapidement et rencontre moins de défaillances. La transition vers le DevOps encourage le déploiement d’une culture d’amélioration continue dans l’entreprise, en donnant à chacune des personnes impliquées l’accès aux informations sur l’intégralité du cycle de vie complet. De plus, les capacités IA émergentes qui accompagnent le DevOps promettent d’apporter encore plus d’efficacité, à travers une automatisation et une fiabilité accrues.

Si les opportunités que représente le DevOps sont évidentes, son déploiement peut constituer un défi inattendu en matière de leadership. De fait, passer d’un mode de développement logiciel en cascade à un mode de développement agile et au DevOps nécessite une bonne préparation et de la persévérance. Mais les bénéfices à la clé peuvent être exceptionnelles.

Stabilité

Beaucoup de bonnes pratiques DevOps contribuent à renforcer la stabilité. Un exemple ? Le fait d’apporter des modifications mineures, ce qui permet de limiter les risques de pannes majeures ; de plus, ces modifications peuvent être annulées rapidement, parfois même automatiquement, en cas de problème. Le processus d’intégration continue du DevOps permet de garantir que les modifications apportées au code sont combinées et testées de manière appropriée, tandis que l’application de politiques et d’outils permet d’éliminer les problèmes très tôt dans le cycle.

Sécurité

Le rapport Puppet Labs sur l’état des lieux du DevOps de 2019 montre que des bases solides sont synonymes d’une sécurité plus simple et fiable à mettre en place. La sécurité fait partie des missions de l’équipe DevOps au même titre que le développement du code, les tests et les opérations. La collaboration s’améliore, et la sécurité est une composante inhérente du processus.

Vitesse

Comme le développement est effectué avec des itérations, au sein d’équipes connectées de bout en bout, les modifications peuvent être implémentées plus rapidement et les équipes sont plus réactives aux besoins du business. Le délai entre l’émergence de l’idée initiale et le déploiement de la modification en production peut être considérablement réduit, ce qui réduit le délai de rentabilité raccourci.

Collaboration

Plus la collaboration et la communication s’améliorent, plus les avantages du DevOps sont importants. Les développeurs obtiennent des retours directs sur le résultat de leur travail en production, tandis que les opérateurs ont une meilleure visibilité sur ce qui est livré et pourquoi. Tous les acteurs impliqués dans le cycle de développement, y compris ceux en charge de la sécurité et de l’assurance qualité, ont l’opportunité de partager et affiner leurs politiques avec le soutien de toute l’équipe.

Il n’est pas facile de faire travailler les équipes de développement et des opérations ensemble pour créer du code et l’envoyer rapidement en production. Pour une démarche DevOps réussie, l’entreprise doit initier des changements de culture et de processus importants et s’appuyer sur les outils appropriés. Il n’est pas étonnant que les dirigeants d’unités business, IT ou même d’ingénierie de grandes entreprises se sentent nerveux au moment de préparer une telle transition. Le DevOps n’en perd pas pour autant tout son intérêt, d’autant que des produits tels que ServiceNow DevOps permettent de simplifier le workflow. Aucune entreprise, quelle que soit sa taille, n’a de bonne raison de ne pas passer au DevOps.

Le modèle hybride DevOps connecte le développement et les opérations - ServiceNow

Comment passer au DevOps

Étendez le succès du DevOps à toute l’entreprise. Éliminez le risque d’aller trop vite et réduisez les frictions entre les opérations IT et le développement.

Ressources



Contact
Démo